30 décembre 2005

La vie en chansons…

Durant la tendre enfance les chansons ne sont pas vraiment notre point fort, le seul son dont nous sommes capables c’est de crier à tue-tête pour faire chier et les parents et les voisins ( à des heures tardives de la nuit bien entendu) et avant de commencer à sortir des monosyllabes que personne ne comprend même pas les autres bébés, il y a un air qui nous accompagne sans cesse celui d’une chanson douce que nous chantait nos mamans et ça dure quelques années jusqu’à ce qu’on découvre que nous sommes capables de sortir des sons plus compréhensibles et même de gueuler en chantant : dur dur d’être bébé (avec une louche à la main et en balayant sur son chemin tout ce qui pourrait ressembler à un service de table, vases, objets très précieux pour les parents qu’ils n’ont pas pris la peine d’accrocher au plafond.) passe le temps et passe les années et des frères jacques et il était un joli navire on commence à écouter des sons bizarres (pour encore une fois enrager les parents) dont on ne comprend pas un traître mot. Les parents nous croient sourd et veulent à tout prix nous emmener voir un médecin (qui s’avère être un psy, mais c’est juste un détail qu’on a oublié de nous mentionner) bref, ça va de scorpions, ledzep, Bruel et plein d’autres. A cet âge dit ingrat de l’adolescence on découvre les sentiments autres que familiaux, on se lie d’amitié et d’amour (on passe en moyenne 6 ou 7 ans à décoder les faits et gestes des personnes qui nous entourent surtout celles du sexe opposé et le résultat n’est pas toujours comme on le souhaite) et on passe et on repasse sans cesse : D’amour ou d’amitié de Céline Dion (même si on ne l’avoue pas toujours) ou un jour mon prince viendra. Et puis tout se complique : les études, les choix à faire, les amitiés, les amours. A ces amis qui sont toujours là (et qui selon mon expérience représentent après la famille la seule valeur sûre) on a envie de chanter : je ne vous oublie pas (10000 fois par jour si possible). Jusqu’au jour d’autres sentiments viennent remplir notre cœur, on découvre l’amour avec un grand A et ça y est l’âme sœur est là. C’est la bonne personne avec qui on a envie de tout partager et ce jusqu’à la fin de ces jours (la liste des chansons est tellement longue (et parfois trop mielleuse) que je préfère ne pas la citer). C’est alors qu’on se décide pour le grand pas, celui dont on nous a tant gavé durant notre enfance à travers les contes de fée (ils se marièrent et eurent plein d’enfants… tu parles !!! ). Mais la réalité est souvent tout autre. Le lendemain de la nuit de noces elle a envie de lui passer en boucles : « chérie tu ronfles » de Lynda Lemay (sait on jamais peut être qu’il comprendra le message), lui il découvre cette vie à deux tout comme Bénabar dans sa chanson « il y a une fille qui habite chez moi ». Et un an après une seule idée le hante lorsqu’elle ouvre la bouche c’est de lui chanter « déjeuner en paix » de Stéphane Eicher. L’idylle n’est plus au rendez vous et cède la place au quotidien. Plusieurs années passent, à l’occasion de son x ème anniversaire il se décide à faire l’effort de lui chanter une chanson pour lui prouver qu’il fait des efforts pour la survie de leurs cuples mais il se goure dans le choix du titre (consciemment ou inconsciemment), il lui dédie « tu t’laisses aller » de Charles Aznavour.
Enfin !!! C’est la vie, un peu de bonheur un peu de plaisirs mais pour y arriver beaucoup de problèmes et de difficultés, il reste à espérer qu’à 75 ans et plus on peut, avec beaucoup de recul et sans rancune, encore chanter « la chanson des vieux amants » de Brel.

La chanson des vieux amants
Paroles et Musique: Jacques Brel

Bien sûr, nous eûmes des orages
Vingt ans d'amour, c'est l'amour fol
Mille fois tu pris ton bagage
Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à rien
Tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête

{Refrain:}
Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Moi, je sais tous tes sortilèges
Tu sais tous mes envoûtements
Tu m'as gardé de pièges en pièges
Je t'ai perdue de temps en temps
Bien sûr tu pris quelques amants
Il fallait bien passer le temps
Il faut bien que le corps exulte
Finalement finalement
Il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes

{Refrain}
Oh, mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore, tu sais, je t'aime

Et plus le temps nous fait cortège
Et plus le temps nous fait tourment
Mais n'est-ce pas le pire piège
Que vivre en paix pour des amants
Bien sûr tu pleures un peu moins tôt
Je me déchire un peu plus tard
Nous protégeons moins nos mystères
On laisse moins faire le hasard
On se méfie du fil de l'eau
Mais c'est toujours la tendre guerre

{Refrain}
Oh, mon amour...
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime.


AVERTISSEMENT : Ce n’est qu’une portion de vie, à ma façon. La liste des chansons n’est certainement pas exhaustive.
Pour finir je souhaite à toutes les personnes « tout le bonheur du monde » sans oublier la citation qui dit que dans la vie de l’homme il y a deux moments très importants la naissance et la mort et entre les deux il oublie de vivre. J’ai oublié de qui c’est mais l’important c’est de l’appliquer:-)))

5 commentaires:

adel a dit…

et là mtn qu'est ce que tu chante?
j'aime bien ton blog bonne continuation :)

ex blonde a dit…

merci bcp au mment où je t'écris c ma soeur qui décide et elle me fait écouter un monde de parfait de ilona (elle a 26 ans, ça craint non????):-)
marhbe bik

marou a dit…

Oh mon dieu! il vient de m'arriver une coincidence des plus étranges je suis en train d'écouter ma chanson préféré, je remonte la page et je trouve les paroles ecrites devant moi ! c trés étrange!
si non euh...joli blog plein d'humour.

ex blonde a dit…

marhbé!
c'est ZE chanson pour moi.
Drole de coincidence n'est ce pas!
merci pour le compliment concernant mon blog:).
n'joy.

Anonyme a dit…

Keep up the good work »